DIOULLOM‎ > ‎La Mauritanie‎ > ‎Les programmes‎ > ‎

EDUCATION

L’alphabétisation est étroitement liée au travail dans d’autres secteurs (santé, développement social, travail, agriculture, moyens d’existence, éducation, etc...). Au cœur de l’éducation et du développement, l’alphabétisation est un facteur clé pour la réduction de la pauvreté et l’accélération du développement communautaire, culturel et socio-économique, tout en contribuant au renforcement des nations.

 

Et pourtant, l’Afrique sub-saharienne est la seule région du monde ou le nombre d’enfants qui n’ont pas accès à l’école augmente au lieu de diminuer. C’est l’une des raisons pour lesquelles l’analphabétisme continue de croître, renforcée par le fait que la majorité des enfants qui accèdent à l’école ne termine pas le premier cycle, ou n’arrive pas à acquérir un minimum de compétences, et retombe ainsi dans l’analphabétisme.

          

En 2018 le système éducatif du gouvernement mauritanien rejette plus de 60% des enfants du primaire hors du système scolaire ; sans connaissances de bases suffisantes ces jeunes grandissent le rang des futurs analphabètes peu de temps après du fait désapprentissage rapide.

Notre priorité est de rendre les conditions de scolarisation les plus complètes possibles pour un apprentissage de qualité sur la base de trois grands objectifs :

        I) EMANCIPATION ET AUTONOMISATION DES FEMMES EN MILIEU RURAL ET PERI URBAIN-

    • Améliorer l’existence des femmes à travers l’alphabétisation fonctionnelle en augmentant le nombre de participants.
    • Faciliter la formation des apprenants adultes et des animateurs en entreprenariat et en gestion de projet.
    •  Suivre et superviser les groupements de productions de femmes et d’hommes initiés aux activités génératrices de revenus pour améliorer la gouvernance et le leadership féminin.

        2)FORMER LES JEUNES ANALPHABETES OU A BAS NIVEAU D’ETUDES POUR FAVORISER LEUR ACCES AU TRAVAIL.

    •  Utiliser les compétences en alphabétisme pour lutter contre le chômage.
    •   Initier des fonds d’épargne et de crédit au profit des groupes apprenants jeunes.
    •   Renforcer l’intégration des activités d’apprentissage et de production afin de préparer les enfants à jouer un rôle actif dans le développement du pays.

    3)RESOUDRE DES PROBLEMES MAJEURS  LIES LA CARENCE DU SYTEME EDUCATIF : Pauvreté – Chômage – Exclusion sociale.

    •  Accompagner l’éducation de base par la prévention du décrochage scolaire
    •   Améliorer la qualité, l’efficacité et l’adéquation de l’éducation de base grâce à l’utilisation du français et des langues nationales.
    •  L’apprentissage de la lecture, et du calcul en liaison avec des activités génératrices de revenus.
    •   Réconcilier le processus d’éducation et les attentes de la société en incorporant au système d’apprentissage des valeurs, des normes et pratiques culturelles locales positives.
    •   Favoriser la création de passerelles entre l’éducation de base et l’éducation non formelle pour les enfants en bas âge.


 


Avec l'Appui de Children and Futur - No Finich line  Trois salles de classes ont été construites et équipées en 2016



 


     
SelectionFile type iconFile nameDescriptionSizeRevisionTimeUser
Comments