DIOULLOM‎ > ‎

DIOULLOM

               


Le village de Dioullom est situé à 11 km de la ville de BOGHE qui est le chef lieu de département.

 (Source Recensement Général Population 2000)

 

Nombre habitants

Commune de BOGHE

Dioullom

     

Hommes

17 950

355

     

Femmes

19 189

480

     

Total

37 139

835

     

Activités socioéconomiques

 

A l'instar des populations de la vallée du fleuve Sénégal, les populations du site fondent leur survie sur l'agriculture et l'élevage qui constituent leurs principales activités,

           * L'agriculture est la principale activité : elle est une véritable activité de subsistance destinée à la consommation locale;

Les populations s'adonnent à trois types de cultures :

  -         Une culture sous pluies sur les champs qui ne sont pas recouverts par les eaux, sur des sols sableux (cultures du Diery) ; ce type de culture est très aléatoire parce que tributaire de la saison hivernal, et les espaces emblavées sont très variables d'une année à l'autre.

-         Une culture de décrue sur les champs recouverts par les eaux, et donc très fertiles, les terres argileuses retenant bien l'eau. Cette culture se fait sur les terres inondables de la vallée situées entre la localité et le fleuve après le retrait des eaux.

-         Une culture  de céréales (riz et maïs) basée sur l'irrigation, mais qui n'arrive pas à juguler la dépendance alimentaire à cause du coût élevé des intrants et du manque de moyens matériels pour les groupements paysans.

         *La zone d'étude est un important réservoir de pâturage ; ce qui fait d'elle une destination privilégiée des transhumants. Étant une activité très importante l'élevage est une source de revenus monétaires pour les populations de la localité. Mais il faut noter que les de stockage du troupeau pour la vente est le plus souvent fait pour subvenir aux besoins indispensables de la famille.   Dans ce site on dénombre prés 650 tête de bovins et prés de 3000 têtes de petits ruminants ; il faut noter que dans la localité toutes les familles sans exception possèdent des animaux domestiques (bovins, caprins, et ou ovins).   On compte aussi quelques centaines de camelin et d'équins ; ces derniers jouent un grand rôle dans les activités économiques car utilisés dans le transport des personnes des biens et des animaux.   En dehors de l'agriculture et de l'élevage, les populations s'adonnent aussi à des activités génératrices de revenus monétaires.

Contrairement à la majorité des localités de la zone où on observe une forte émigration des jeunes chefs de ménage en ville, on note ici la présence d'un bon nombre de jeunes chefs de ménages actifs exerçant une activité professionnelle.